NewsNews LinkedIn

Quand un état de crise ponctuel devient structurel et récurrent…

Ce vendredi 21 août 2020, cela fait 609 jours que la NV-A a quitté le gouvernement Michel et que notre pays est en crise politique.
Pour la troisième fois, la Belgique ne parvient pas à former un gouvernement dans la foulée des élections et bat son propre record mondial de 2010.

Le caractère même d’un état de crise est son imprévisibilité. On pourrait s’attendre à une communication un peu plus « agitée » autour de cette situation. Or, seuls les brefs communiqués du Palais et les quelques sorties médiatiques de la part des négociateurs nous rappellent que sur fond de crise sanitaire, notre pays vit sans doute sa crise politique la plus grave.

❓ Peut-on encore parler d’un état de crise quand il se répète et finit par être considéré comme la normalité ?
❓ Quelle est la part jouée par une opinion publique résiliente dans la définition d’un état de crise ?
❓ Comment adapte-t-on sa  communication lorsque cette crise se transforme en problème structurel récurrent ?

off canevas